les portraits esf : Julien Gilles

Portrait en deux questions

Julien Gilles

Comment es tu devenu moniteur ?

Je suis 100% belge, élevé aux frites dans le biberon, vous voyez ? Né et grandi en Belgique, j'ai eu la chance de venir une semaine par an en vacances  au ski en famille. J'étais fan, bien sur, mais bien loin, très loin de l'idée de vivre en montagne, d'en faire mon métier.  Sportivement parlant je m'éclatais en Belgique : judo, escalade, tennis, natation  avec, s'il vous plait, le titre de champion de Belgique de 100 m brasse ! J'étais en fac de Sport à Liège, tout allait bien.  L'université,  en Belgique, c'est quand même une fête perpétuelle, et ma mère était un peu inquiète pour moi. Elle m'a pris entre quatre yeux, et m'a dit : " Quelle serait la chose qui te tiendrait vraiment à cœur? Qu'est ce que tu aimerais vraiment  faire ?" et là, c'est sorti tout seul : "du ski!" Elle m'a inscrit au ski club de Malmedy et je suis rentré dans le cursus belge.  A la fin de mon master, j'ai eu envie d'essayer le cursus français, alors j'ai débarqué à l'Alpe d'Huez, et même si, la première saison j'ai bien vu que je devrais bosser comme un ouf pour rattraper le niveau, je me suis dis : c'est ca que je veux faire. Et je suis toujours là. C'était en 2003. J'ai terminé mon diplôme, passé celui de moniteur VTT et entre temps je suis tombé amoureux du snowboard. J'ai créé les Kids snowboard, les micros boarders, c'est à dire le club de snowboard à partir de 4 ans. Bon je suis tombé amoureux du coin aussi, je vis ici toute l'année, à Sardonne, même si il faut que je retourne en Belgique régulièrement pour me ressourcer, pour garder la frite (humour belge)  .

 

Quelle est ton meilleur souvenir ?

La création des micro boarders avec Tonix, anto Di Foggia. Lui, c'était le gars ultra doué, le local. Moi j'étais le petit belge, et nous étions voisins. Nos filles sont nées en même temps, et on s'est dit qu'il fallait absolument qu'elles deviennent des petites rideuses alors on s'est acheté une mini planche ensemble et on a commencé à les faire glisser. Depuis il est parti loin, très loin... Alors j'ai créé le club, en hommage au plus fort des rideurs.

 

 

0.01106