Alpes Loisirs Magazine. La Dibona

Cathédrale des Ecrins. On ne rebaptise jamais un navire. Ce n'est pas le cas des montagnes. Avant sa conquête par un jeune alpiniste italien, Angelo Dibona, le sommet s'appelait encore Aiguille du Pain de Sucre. L'escalade de cette arête effilée au sourire en lame de couteau paraissait alors impossible. Mais comme toutes ces montagnes qui aiment faire forte impression, il y a toujours des passages pour se faufiler tant bien que mal au sommet. Plus d’un siècle après sa conquête, la « Dib »pour les intimes continue de faire rêver les alpinistes d’Oisans et du monde entier.

0.00836