Les enquêtes de Trek Mag enquête : pourquoi marche t-on ? Mais pourquoi, diable, marche –t-on ? Mais qu’est ce que je fous là ? Litanie familière du marcheur à bout de force et couvert d’ampoules qui se jure qu’on n’y le reprendra plus… Pourtant, nous devons être amnésiques ou fous car nous remettons à chaque fois le couvert ! Nous pouvons ainsi légitimement nous poser la question : Mais pourquoi marchons nous ? La marche est le premier grand événement de notre vie avant le langage. Pèlerinage, promenade balade, randonnée, trek : Beaucoup de mots pour désigner l’acte le plus élémentaire qui soit : marcher ! Si nous marchons malgré les ampoules, malgré la sueur, malgré l’ennui, avec une abnégation obstinée de bête de somme, c’est parce que la marche est le premier grand événement de notre vie. Avant même l’avènement du langage, la première chose que nous savons faire, c’est marcher ! Rolland Barthes disait que marcher est peut-être mythologiquement le geste le plus trivial donc le plus humain. Si nous marchons avec autant d’assiduité et peut être même autant de plaisir, c’est que nous devons prendre beaucoup de plaisir à être des hommes ! Pourquoi marchons nous ? Parce que, à l’évidence, nous sommes dotés d’une paire de jambes qui touche plus ou moins le sol et que nous sommes tout bêtement programmés pour marcher !
0.00689